Le CNC est né de la volonté des décideurs politiques de disposer d’une infrastructure sanitaire opérationnelle, capable de prendre en charge la majeure partie des affections cardiovasculaires rencontrées dans le pays et réduire du même coup les évacuations sanitaires vers l’étranger, qui constituent une source importante de sortie de devises.

Le CNC a été créé par décret n°2009-044 du 18 janvier 2009, comme Etablissement Public à caractère Administratif (EPA) doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Son siège est fixé à Nouakchott et il est placé sous la tutelle du Ministère de la Santé.

Il regroupe, les anciens services de Cardiologie des deux grands hôpitaux de Nouakchott (CHN et HCZ). Il va donc continuer à fonctionner avec deux pôles séparés géographiquement, mais jumelés sous une seule administration en attendant la construction d’une structure de regroupement appropriée.

Il vise à atteindre les objectifs suivants :

  1. Servir de structure de référence pour le pays en matière de traitement et d’explorations des maladies cardiovasculaires ;

  2. Dispenser les soins et les examens spécialisés pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires ;

  3. Assurer l’autonomie sanitaire du pays en matière de prise en charge médicale et chirurgicale des maladies cardiovasculaires ;

  4. Promouvoir, en collaboration avec le département de la Santé, la proximité des soins en cardiologie sur l’ensemble du territoire national ;

  5. Contribuer à la réadaptation des malades cardiaques et à la prévention des maladies cardiovasculaires

  6. Développer les activités de recherche  dans ce domaine;

  7. Servir de terrain de stage et de formation pour les différentes catégories professionnelles de la Santé.

Depuis sa création, les responsables du nouveau centre se sont attelés pour la réalisation de deux objectifs :

  • La réduction des évacuations sanitaires vers l’étranger de malades souffrant d’affections cardiovasculaires, par la venue de missions étrangères en vue de prendre localement en charge les malades souffrant d’affections cardio-chirurgicales ou d’angioplastie

  • La construction d’un centre moderne, suffisamment bien équipé pour la prise en charge locale de tous les malades souffrant d’affections cardiovasculaires.

Ces deux buts, très ambitieux ont pu être atteints.

  • Le premier, par l’établissement de relations de coopération qui permettront la venue d’équipes spécialisées, à la fois pour la prise en charge locales des malades justifiables auparavant d’évacuations à l’étranger.

  • Le second par le financement par l’état mauritanien et la Banque Islamique de Développement d’un important projet à trois volets :

  • Construction : d’un établissement hospitalier de cent lits

  • Equipements : nécessaires au fonctionnement optimal du Centre

  • Formation : de l’ensemble du personnel (médical, paramédical, administratif et technique)

La mise en œuvre de cet important projet est confiée à une unité de gestion, chargée de sa coordination entre la BID, le Ministère de la Santé et le CNC. Elle est suivie dans son travail par un comité de pilotage, présidé par le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, ce qui a permis à l’heure actuelle de réaliser la majorité des formations prévues, d’exécuter les 60% du gros œuvre et de lancer le dossier d’appel d’offres des équipements.

Le fait majeur qu’il convient de noter ici est que depuis plus d’une année, le CNC fonctionne en totale autonomie sur le plan de la chirurgie à cœur ouvert, par des médecins mauritaniens, formés à l’étranger et qui sont rentrés servir leur pays.

L’achèvement des trois volets constitutifs du projet est prévu à la fin de l’année en cours et l’objectif ultime est de voir notre pays disposer d'un centre spécialisé en cardiologie, servant de référence dans la sous-région ouest-africaine, équipé selon les standards internationaux et géré par des nationaux.