La transition épidémiologique qui a favorisé l’émergence des maladies cardiovasculaires constitue un fléau de santé publique en Mauritanie à l’instar des pays en voie de développement.

Les maladies cardiovasculaires sont caractérisées par leur gravité et le coût élevé de leur prise en charge ; à cela s’ajoute dans notre contexte local, le recours fréquent au transfert des malades à l’étranger, qui demeure prohibitif pour les malades indigents.

Nos décideurs politiques soucieux de l’intérêt national ont mis en place cette structure spécialisée appelée Centre National de Cardiologie.

Ce centre, créé par décret N°2009-044 du 18 janvier 2009, est un Etablissement Public à caractère Administratif (EPA). Il est doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Son siège est fixé à Nouakchott et est placé sous la tutelle du Ministère de la Santé.

Le Centre regroupe, les anciens services de Cardiologie, de deux grands hôpitaux de Nouakchott (CHN et HCZ). Il va donc continuer à fonctionner avec deux pôles séparés géographiquement, mais jumelés sous une seule administration en attendant la construction d’une structure de regroupement approprié.

  • Servir de structure de référence pour le pays en matière de traitement et d’explorations des maladies cardiovasculaires ;

  • Dispenser les soins et les examens spécialisés pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires ;

  • Assurer l’autonomie sanitaire du pays en matière de prise en charge médicale et chirurgicale des maladies cardiovasculaires ;

  • Promouvoir en collaboration avec le département de la Santé, la proximité des soins en cardiologie sur l’ensemble du territoire national ;

  • Contribuer à la réadaptation des malades cardiaques et à la prévention des maladies cardiovasculaires

  • Développer les activités de recherche dans ce domaine;

  • Servir de terrain de stage et de formation pour les différentes catégories professionnelles de la Santé.


La direction du Centre et l’ensemble du personnel sont engagés à mettre en place un outil de planification appelé « Projet d’Etablissement Hospitalier » (PEH) du Centre National de Cardiologie.

Ce projet est donc le fruit des travaux de concertation et de planification participative développé par les principaux acteurs du métier : administratifs, médecins et infirmiers, afin de mettre en place un plan cadre de développement stratégique du Centre, donnant une vision clairement étudiée avec un chronogramme des activités du projet sur 5 ans.

Ce projet préparé par des professionnels engagés assure leur détermination dans sa mise en œuvre à condition que les moyens soient alloués.